Indian Canyons: Une Oasis dans le désert

Indian Canyons: Une Oasis dans le désert

C’est la 4ème fois que je me rends à Palm Springs pour ce congrès qui se tient chaque année au mois de mars – et c’est la période idéale… si l’été on évitera de s’attarder ici tant les températures y sont insupportables, en mars par contre, c’est l’été ! Des maximas autour des 25º, un soleil généreux, à l’ombre des palmiers il y règne comme une atmosphère de vacances :)

_PO45716_logo
Allez, je suis avant tout ici pour travailler hein ! Et si il y a bien une chose à laquelle je ne m’habituerai jamais, ce sont les salles sur-air conditionnées. C’est quand même un comble de devoir prendre un pull avec soi, pour ne devoir l’enfiler qu’à l’intérieur – ça aussi ça me rend fou ! Heureusement il y a un remède tout simple : un zeste de wilderness et ça repart !

L’année dernière j’ai illustré mon passage en photos sur mon blog; mais il me restait un point d’intérêt majeur à relater : Indian Canyons
Il s’agit d’une zone dans la réserve indienne des Cahuilla qui offre de nombreuses possibilités de balades et randonnées. On y rentre de la même manière que pour les parcs nationaux: en passant par une cahute où il faudra s’acquitter d’un droit d’entrée de 9$ par adulte. Il est ensuite possible de rejoindre les différents trailheads en voiture. Comme je n’ai pas énormément de temps (je vous ai dit que j’étais ici pour travailler ? :p), je me contente du Andreas Canyon Trail, boucle de 1 mile.

_PO45736_logo
Et c’est une agréable surprise! La marche d’approche longe le canyon dans un premier temps, ce qui permet d’apprécier l’étendue de cette petite oasis.

_PO45743_logo

_PO45749_logo
On pénètre ensuite à l’intérieur de l’oasis. On se trouve alors au bord des eaux qui ont créé ce petit paradis.

_PO45781_logo
Il fait bon à l’ombre des palmiers; et si les cascades ne sont pas impressionnantes, elles restent sympas à photographier…

_PO45788_logo

J’apprendrai ensuite qu’il y a une cascade de près de 20 mètres sur le trail du Tahquitz Canyon. C’est malin ça… il faudra que je revienne !