Negro Bill Canyon

Negro Bill Canyon

Nous allons déjeuner ensuite au Pasta Jays à Moab, car je compte bien assister à un coucher de soleil ce soir, et donc ce sera diner pique-nique ! Pour suivre, et pour rafraîchir un peu les enfants dans la fournaise de Moab qui avoisine toujours les 40°C, nous prenons la US 128 qui longe le Colorado direction le Negro Bill Canyon trailhead. Je me souvenais avoir vu sur Street View qu’il était bien indiqué… mais après avoir parcouru les 3 miles comme dicté par le roadbook, on arrive sur un petit parking avec un grand panneau « William Granstaff trailhead » hmmm… bizare ça devrait être ici. Je vais voir l’affiche à côté des toilettes : une courte bio du gars, mais pas de mention du Negro Bill Canyon. Et puis ça me fait tilt : Bill c’est le diminutif de William, et Negro est bien entendu ce mot péjoratif utilisé pour décrire les personnes de couleur noire. En relisant la bio : William Granstaff était prospecteur et rancher, et il faisait paître son bétail dans ce canyon…

Nous attaquons le trail peu avant 15h

_PO27842_logo

Les 2 premiers kilomètres longent le ruisseau, et les enfants sont bien contents de pouvoir ensuite enfin marcher dans l’eau

_PO27850_logo

Le trail est agréable car on évolue dans une végétation luxuriante, mais j’imaginais un peu plus de marche dans l’eau. On passe en réalité 95% du temps sur le sentier, avec quelques grimpettes pour passer les parties trop encaissées du canyon. Alors qu’il nous reste encore plusieurs centaines de mètres à parcourir, le vent se lève sérieusement, et les nuages que j’imaginais bien loin en commençant la randonnée sont en fait juste au bout de celle-ci

_PO27864_logo

On est sur le point de faire demi-tour, mais ce serait dommage si près du but. Nous prenons donc le risque et avançons. Les enfants arrivent les premiers à Morning Glory Arch et sont déçus… L’arche ne les intéresse pas vraiment, et je leur avais promis une piscine naturelle où ils pourraient se baigner un peu au bout du trail…

_PO27866_logo

…oups…

Ils pataugent quand-même quelques minutes, car l’orage ne semble plus menaçant

_PO27870_logo

Sur le retour, nous les laissons même prendre un peu plus leur temps dans les quelques tronçons à traverser – et ils oublient vite leur déception

Quand nous arrivons au parking 3 heures plus tard, l’orage a pris possession de la quasi-totalité du ciel

_PO27895_logo

C’était notre 3ème et dernier soir à Moab, et nous n’aurons eu aucun coucher de soleil…