San-Diego > Los Angeles

San-Diego > Los Angeles

Nous mettons près de 3 heures pour rejoindre Los Angeles depuis San Diego contre 2h sans circulation… Los Angeles, la ville où la voiture est reine, mais les bouchons aussi !IMG_0794Lors de mon tout premier séjour aux USA, à Orlando en 2011, j’avais visité le Kennedy Space Center à Cap Canaveral, et la navette spatiale Atlantis était alors prête sur le Launch Pad 39A pour l’ultime mission de l’ère du Space Shuttle. En préparant ce séjour en Californie, je tenais à visiter le California Science Center de Los Angeles, pour voir Endeavour qui y est maintenant exposée. C’est une opportunité unique d’approcher – et presque toucher un tel enginDSC_3682Les tuiles qui forment le bouclier thermique sont toutes numérotées, pour permettre très certainement leur reproduction à l’identique dès qu’il fallait en remplacer une…DSC_3683Nous nous rendons ensuite sur Hollywood Boulevard. Je trouve un parking à un bloc du Kodak Theater, mais pas donné : 25$ quelle que soit la durée ! Quand je dis au préposé qu’on ne compte pas rester longtemps, il me répond que c’est pour que son patron puisse payer son hélicoptère ! Eh ben…DSC_3697Très chouette ambiance sur le Hollywood Boulevard… Nous évitons les traditionnelles photos avec les spidermans, et autres Marilyn Monroe, et préférons partir à la chasse aux étoiles… Priorité : Bruce Willis pour madame ! On ne tarde pas à la trouverDSC_3701Au pied du théâtre chinois, ce sont d’autres dalles – toutes authentiquesDSC_3702 DSC_3703Pour finir, je voulais assister au coucher de soleil depuis le Griffith Observatory – c’est juste à côté, mais nous reprenons donc la route quand-même 1 bonne heure avant l’heure du coucher. Arrivés au pied de la route qui permet d’accéder à l’observatoire, nous sommes pris au piège dans un immense bouchon. La police est présente, la route a été mise à sens unique, et il nous est impossible de faire demi-tour. J’avais lu qu’il valait mieux arriver tôt pour avoir une place de parking, mais je ne m’attendais pas à ça !! Nous avançons et nous laissons guider à la vitesse de l’escargot… Plus d’une heure, avant d’arriver à l’entrée d’un parking improvisé. Une personne à l’entrée, qui me déleste à nouveau de 20$ – eh ben ! Je veux le voir cet hélicoptère ! Mais en me tendant mon reçu, la dame me dit : « Enjoy your show ! » Hein, quoi ?? un show… mais heu… on a pas de tickets nous, on veut juste aller voir le coucher du soleil… Après avoir garé la voiture, je fais une petite recherche rapide sur mon smartphone. Après tout, si show il y a, on va peut-être avoir droit à quelque-chose de sympa. Ben non : premier résultat sur le téléphone : The Saturday Horror Show ! Ah oui, et nous voilà avec 3 enfants de moins de 10 ans ! On est à 2 doigts de redémarrer la voiture, mais on se dit qu’on n’a quand-même pas fait tout ça pour ça ! Alors on avance, à pied. Après avoir demandé à 3 personnes ce qu’il se passait, on obtient enfin une réponse : c’est un concert de Ringo Star – ex Beatles – qui se produit au Greek Theater ; celui-ci se trouve au pied de la colline du Griffith Observatory… Et c’est que pour arriver à l’observatoire, il faut encore monter toute la route ! A force de persévérance, nous nous engageons à pied et en poussette sur ces quelques lacets, et arrivons en haut 2h30 après avoir quitté Hollywood Boulevard…

Inutile de vous dire qu’après toutes nos péripéties, le soleil s’est couché depuis bien longtemps ; mais la vue nocturne sur LA vaut elle aussi le déplacement ! (voir photo à la une de cet article)