Dry Fork

Après cette longue marche retour de Reflection Canyon je laisse reposer mes jambes tout en discutant avec un couple de Caroline du Nord qui vient d’arriver au trailhead. Il est 14h quand je relance mon bolide sur la Hole in the Rock Road. Certains passages me semble plus délicat qu’hier… J’ai passé ça moi ? Mais mon Nissan s’en sort à merveille.

Après 25 miles, je prend à droite vers Dry Fork – histoire de me dégourdir les pattes. La fin de la piste est extrêmement cabossée, avec entre-autres une marche de plus de 25 centimètres, qui ne posera aucun problème au Nissan Armada. Je commence à croire que ses capacités surclassent celles de mes Ford Expedition ou Chevy Tahoe habituels.

On attaque le trail, puis j’aperçois la descente qui s’annonce et je m’arrête net. Mon corps refuse catégoriquement d’avancer… « parce qu’après il va falloir tout remonter ! » Allez, chérie, on s’en tient au road-book OK ? Et puis je te rappelle que le plan A c’était Yellow Rock
J’agite la carotte – enfin, l’image de la Pacifico qui repose dans la glacière – et ça repart.

Le site combine 3 slot-canyons. Le premier, Dry Fork est large dans sa majeure partie, la balade est agréable
Puis le canyon se rétrecit quelque peu
Sans jamais poser de difficultés particulières 

Categories:
error: Content is protected !!